Alopécie

Alopécie est une perte de cheveux persistante ou temporaire, complète ou partielle ou l’absence des cheveux.

L’alopécie (la perte des cheveux) peut être à la formation d’une cicatrice ou sans.

L’augmentation de la perte de cheveux peut être provoquer par un grand nombre de facteurs: fatigue, dépression, stress, manque de soins, troubles hormonaux, permanente, coloration, etc.

Dans certains cas, la perte de cheveux peut facilement traiter: un bon repos, changer le rythme de vie, réguler les hormones, changer des produits de soins, profiter de la cosmétique de rajeunissement, etc.

Mais si la perte de cheveux ne s’arrête pas pendant une longue période et à la place ne se développent pas de nouveaux cheveux il faut prendre certaines mesures. Ici, nous parlons d’alopécie (perte des cheveux). Dans ce cas, aucun des remèdes populaires ou les shampooings, malheureusement, ne peuvent pas aider. Il est nécessaires seulement visiter un médecin trichologue!

Types d’alopécie:

1) L’alopécie cicatricielle;

2) L’alopécie non cicatricielle:
A. Une forme diffuse;
B. Une forme androgène et androgénétique;
C. Une forme locale, la pelade,
la teigne;
D. Une forme séborrhéique.

3) La trichotillomanie.

L’alopécie cicatricielle
Se produit après diverses blessures du cuir chevelu, l’inflammation, certains types de maladies (syndrome de la teigne, lupus érythémateux discoïde) et elle est caractérisée par la destruction des follicules pileux et le remplacement par du tissu fibreux (en apparence c’est une peau du cuir chevelu lisse et brillante).

L’alopécie non cicatricielle (diffuse, androgène, locale, séborrhéique et d’autres formes)
Des follicules pileux ne sont pas atrophiés et on peut théoriquement provoquer la croissance des cheveux de ces follicules, mais, malheureusement, ce n’est pas toujours possible.

La trichotillomanie
C’est une forme rare de la maladie, qui se manifeste par d’ extraction consciente de propres cheveux et cela est lié aux troubles mentaux.

Habituellement, le trouble arrive durant de l’enfance et de l’adolescence (surtout chez les filles), mais peut-être retarder (chez les femmes en ménopause). Ce type d’alopécie est assez rare et le nombre de patients avec cette maladie ne dépasse pas 6%.

La maladie se manifeste dans l’incapacité de résister à l’envie d’arracher de propres cheveux. Les patients généralement refusent ou dissimulent leur condition.


pharmacie en france